Réussir son projet, trouver sa formation, développer son business, vivre de sa passion

L'Entreprise Individuelle (EI) :


L’exercice en entreprise individuelle, également appelé exercice en nom propre, consiste à mettre en place une activité professionnelle sans créer une entité juridique distincte de l’exploitant. L’entreprise est confondue avec le patrimoine personnel de l’entrepreneur.


Une personne physique ne peut créer qu’une seule entreprise individuelle. La création ne nécessite pas de capital social et il n’y a pas de statuts à rédiger, étant donné qu’aucune personne morale n’est créée.


La responsabilité de l’exploitant envers ses créanciers professionnels est en principe totale et indéfinie. Comme nous le verrons un peu plus loin, il existe toutefois deux moyens de la limiter.


L’entrepreneur individuel apporte librement des fonds pour son activité et peut à tout moment piocher dans la trésorerie de l’entreprise car son patrimoine privé est confondu avec son patrimoine professionnel.


Il n’y a pas de notion de rémunération en entreprise individuelle, les sommes perçues par l’exploitant individuel constituent de simples retraits.


L’imposition fiscale et sociale est uniquement basée sur le bénéfice réalisé.


Concernant le fonctionnement, l’exploitant dispose des pleins pouvoirs et peut prendre toutes les décisions sans formalisme particulier (sauf celles nécessitant un dépôt au greffe et éventuellement une publicité).


Un des avantages majeurs de l’entreprise individuelle réside dans la possibilité de bénéficier de deux dispositifs ultra-simplifiés : le régime micro-entreprise et le statut auto-entrepreneur, et de pouvoir opter pour l’EIRL.

Avantages :


La simplicité de constitution et de fonctionnement (moins contraignant que l'EIRL.
Une liberté d'action pour le chef d'entreprise.


Inconvénients :


Une responsabilité totale et indéfinie.
Un système d'imposition limitant les capacités d'autofinancement de l'entreprise.

une alternative : l' E I R L